Provence
Français / English

Tartarin de Tarascon

Un personnage devenu le symbole souriant de Tarascon

Affiche du film Tartarin de Tarascon, avec RaimuTartarin de Tarascon est un roman écrit par Alphonse Daudet en 1872.

Ce livre plein d'humour conte les aventures burlesques de Tartarin, chef des chasseurs de casquettes de Tarascon. Personnage haut en couleurs, il anime les salons des bourgeois de la ville en racontant, avec une verve toute provençale, des chasses aux lions... imaginaires.

Poussé par la ville, à la suite d'une ultime forfanterie, à partir en Afrique pour une chasse au lion bien réelle, le héros un brin naïf va traverser des aventures peu reluisantes. Son tableau de chasse se résumera à un vieux lion, aveugle et apprivoisé.

Tartarin épousera même quelque temps les geôles africaines. Berné, moqué, meurtri et atteint au pus profond de sa dignité, Tartarin parviendra pourtant à revenir à Tarascon, et une dernière méprise lui permettra d'être porté en triomphe par ses compagnons.

Le portrait de Tartarin de Tarascon

Tartarin dans son musée de TarasconVoilà comment Alphonse Daudet décrit son héros, dans les toutes premières pages du roman :

"...devant le guéridon, un homme était assis, de quarante à quarante-cinq ans, petit, gros, trapu, rougeaud, en bras de chemise, avec des caleçons de flanelle, une forte barbe courte et des yeux flamboyants ; d'une main il tenait un livre, de l'autre il brandissait une énorme pipe à couvercle de fer, et, tout en lisant je ne sais quel formidable récit de chasseurs de chevelures, il faisait, en avançant sa lèvre inférieure, une moue terrible, qui donnait à sa brave figure de petit rentier tarasconnais ce même caractère de férocité bonasse qui régnait dans toute la maison.
Cet homme, c'était Tartarin, Tartarin de Tarascon, l'intrépide, le grand, l'incomparable Tartarin de Tarascon."

La maison de Tartarin

La maison de Tartarin, un musée à TarasconUne description de la maison de Tartarin ouvre le premier chapitre du roman de Daudet :

"De la cave au grenier, tout le bâtiment avait l'air héroïque, même le jardin !...
ô le jardin de Tartarin, il n'y en avait pas deux comme celui-là en Europe. Pas un arbre du pays, pas une fleur de France ; rien que des plantes exotiques, des gommiers, des calebassiers, des cotonniers, des cocotiers, des manguiers, des bananiers, des palmiers, un baobab, des nopals, des cactus, des figuiers de Barbarie, a se croire en pleine Afrique centrale, a dix mille lieues de Tarascon.
Tout cela, bien entendu, n'était pas de grandeur naturelle ; ainsi les cocotiers n'étaient guère plus gros que des betteraves, et le baobab (arbre géant, arbor gigantea) tenait à l'aise dans un pot de réséda ; mais c'est égal ! pour Tarascon, c'était déjà bien joli, et les personnes de la ville, admises le dimanche à l'honneur de contempler le baobab de Tartarin, s'en retournaient pleines d'admiration...

Le lion de Tartarin de TarasconImaginez-vous une grande salle tapissée de fusils et de sabres, depuis en haut jusqu'en bas, toutes les armes de tous les pays du monde : carabines, rifles, tromblons, couteaux corses, couteaux catalans, couteaux-revolvers, couteaux-poignards, kriss malais, flèches caraïbes, flèches de silex, coups-de-poing, casse-tête, massues hottentotes, lassos mexicains, est-ce que je sais ! Par la-dessus, un grand soleil féroce qui faisait luire l'acier des glaives et les crosses des armes a feu, comme pour vous donner encore plus la chair de poule... Ce qui rassurait un peu pourtant, c'était le bon air d'ordre et de propreté qui régnait sur toute cette yataganerie. Tout y était rangé, soigné, brossé, étiqueté comme dans une pharmacie ; de loin en loin, un petit écriteau bonhomme sur lequel on lisait : "Flèches empoisonnées, ne touchez pas !" Ou : "Armes chargées, méfiez-vous !"
Sans ces écriteaux, jamais je n'aurais osé entrer."

Les pages complémentaires : Tarascon - Château de Tarascon - Les fêtes médiévales de Tarascon - Alphonse Daudet

Autour de Tarascon

Beaucaire - Arles - Abbaye de Montmajour - Avignon - Camargue - Aix en Provence - Nîmes - Orange - Salon de Provence - Saint Rémy de Provence - Aigues Mortes - Fontvieille - Maussane les Alpilles - Baux de Provence - Alpilles

Autres villages de Provence