Provence
Français / English

Le Luberon

Un massif montagneux et un Parc Naturel Régional

Luberon (Gordes)Le Luberon est le nom donné à un massif montagneux français peu élevé qui s'étend d'est en ouest entre les Alpes-de-Haute-Provence et le Vaucluse, à 70 kilomètres au nord de Marseille.

Le massif du Luberon mesure plus de 60 kilomètres de long pour une largeur de 5 kilomètres environ, et son point culminant est le Mourre Nègre, sommet arrondi qui s'élève à 1125 mètres d'altitude, dans le Grand Luberon.

Son relief calcaire et son climat lui apportent une grande variété d'écosystèmes et l'ont toujours tenu relativement éloigné des grands événements de l'histoire, tout en étant la source d'une économie variée.

Le relief du Massif du Luberon

Falaises dans le LuberonLe massif du Luberon comprend plusieurs "montagnes" : le Grand Luberon et le Petit Luberon en sont les principales. Il existe également un Luberon oriental dont les hauteurs sont comprises entre 280 et 976 mètres et qui correspond à la partie la plus à l'est du massif. Toutefois, de nombreuses cartes anciennes ou guides n'en font pas mention, ne parlant que du Grand et du Petit Luberon.
C'est la rivière de l'Aiguebrun traversant le massif du nord au sud qui sépare le Petit Luberon du Grand Luberon. Celle-ci a creusé une combe que l'on nomme la combe de Lourmarin.
Le Grand Luberon, où culmine le Mourre Nègre, est la partie principale du massif tant en taille qu'en longueur et largeur. Il est situé à l'est de la combe de Lourmarin.
Le Petit Luberon, quant à lui, correspond au triangle Cavaillon, Apt, Lourmarin, au sud de la vallée du Calavon qui le sépare des monts de Vaucluse. Ce triangle, situé dans la partie du massif à l'ouest de la combe de Lourmarin, commence à une hauteur de 110 mètres et culmine à une hauteur de 727 mètres.

Le Parc naturel régional du Luberon

Le Luberon, un Parc Naturel RégionalCréé en 1977, le Parc naturel régional du Luberon s'étend sur deux départements (Vaucluse et Alpes de Haute Provence) et accueille 72 communes. Il a une superficie de 174 726 hectares et s'étend de Cavaillon à l'ouest jusqu'à la limite du Parc Naturel Régional du Verdon à l'est, la Durance faisant office de frontière entre les deux.
Les communces sont celles du Luberon nord et du Luberon sud, mais aussi de la vallée du Calavon et de la partie sud des Monts de Vaucluse, comme Gordes ou Joucas. Quatre villes ont plus de 10 000 habitants, Cavaillon, Apt, Manosque et Pertuis
En décembre 1997, le Luberon a été officiellement admis par l’UNESCO dans le réseau mondial des réserves de biosphère.
Selon l'article 3 de la Charte du Parc du Luberon sa délimitation concilie une approche territoriale fondée et une approche socio-économique prenant en compte les relations existantes entre les villes-centres (Apt, Cavaillon, Manosque, Pertuis) et les communes rurales environnantes.

Tourisme en Luberon

Randonnée en LuberonL'économie la plus facilement identifiable autour du massif du Luberon est liée au tourisme. Même les producteurs viticoles semblent tenir compte du développement du tourisme et de plus en plus de domaines proposent en plus de la traditionnelle dégustation de véritables cours d'initiation à l'œnologie. Le parc du Luberon lui même devient objet commercial, par exemple avec les "maisons du parc" ou la création de labels.
On peut considérer trois principales sortes de tourisme en Luberon. Tout d'abord, le tourisme historique et culturel qui s'appuie sur un patrimoine riche des villages perchés ou sur des festivals. Ensuite, le tourisme détente qui se traduit par un important développement des chambres d'hôtes, de l'hôtellerie et de la location saisonnière, par une concentration importante de piscines et par des animations comme les marchés provençaux. Enfin, le tourisme vert qui profite des nombreux chemins de randonnées et du cadre protégé qu'offre le Luberon et ses environs.

Le triangle d'or du Luberon

Village perché en LuberonLe triangle d'or du Luberon est une expression datant des années 1970-1980 reprise par certains journaux pour désigner une partie de la vallée du Calavon, au nord de la montagne du Petit Luberon.
Le triangle aurait pour base le Petit Luberon avec ses vieux villages perchés et son sommet serait représenté par le village de Gordes. Cependant, d'autres villages perchés de grand charme tel que Joucas, Murs et Roussillon, sont traditionnellement inclus dans le "triangle".
Le Luberon, sous l'initiative de certaines communes comme Gordes, est rapidement devenu un lieu protégé, contrairement à la Côte d'Azur beaucoup trop bétonnée. C'est comme cela que Gordes a adopté le plan d'occupation des sols le plus strict du département de Vaucluse et l'un des plus stricts de France. Par la suite, d'autres villages ont aussi cherché à se développer tout en se protégeant et tous, vers la fin des années 1990 et au début de ce siècle, ont décidé une plus grande qualité de protection de leurs communes et ont commencé à soigner leur esthétique.

Les dictionnaires français des noms propres admettent une double forme, Luberon ou Lubéron, mais les gens originaires de la région affirment que les seules orthographe et prononciation correctes sont Luberon, avec un "e" prononcé comme dans "venir", l'orthographe et la prononciation Lubéron étant jugées "parisiennes".

Villes et villages du Luberon

Manosque - Gordes - Lourmarin - Cavaillon - Apt - Bonnieux - Roussillon - Fontaine de Vaucluse - L'Isle sur la Sorgue - Abbaye de Sénanque - Le Thor