Provence
Français / English

Van Gogh

Van Gogh et la lumière provençale

Van GoghVincent Van Gogh naît le 30 mars 1853 en Hollande. Grâce à un de ses oncles, il travaille dès 1869 dans la galerie d'art Goupil. Il restera trois ans à La Haye, puis partira travailler à la succursale de Londres et enfin à Paris.

Van Gogh démissionne en 1876 et retourne en Hollande. Il se sent alors appelé par une vocation spirituelle et commence des études de théologie qu'il abandonne pour devenir prédicateur laïque.

En 1882, Van Gogh commence la peinture à l'huile, après avoir étudié le dessin à Anvers. A Nuenem, dans le presbytère paternel, il travaille en extérieur et ses portraits de paysans aboutissent aux "Mangeurs de pommes de terre", œuvre majeure qui révèle sa sensibilité inquiète et véhémente. A Anvers de nouveau, il est impressionné par les Rubens et a la révélation des estampes japonaises. A Paris, il rencontre Camille Pissarro, Henri de Toulouse-Lautrec et Paul Gauguin. C'est une période très fertile où son art s'oriente vers l'impressionnisme, mais l'absinthe et la fatigue aggravent son état mental.

Chambre de Van Gogh à ArlesEn 1888, il s'établit à Arles et une nouvelle page de son œuvre va s'ouvrir avec la découverte de la lumière provençale. Il parcourt à pied la région et peint des paysages, des scènes de moissons et des portraits. Au début du mois de juin 1888, ayant reçu un billet de 100 francs de son frère, Van Gogh se rend en diligence aux Saintes-Maries-de-la-Mer pour un court séjour de cinq jours. Il y peint la fameuse barque "Amitié" et le village regroupé autour de l'église forteresse.

Parallèlement, Van Gogh qui habite la "maison jaune", rêve d'une communauté d'artistes unissant fraternellement leurs expériences et leurs recherches : Gauguin vient le rejoindre dans ce but en octobre 1888 et ils commencent à travailler ensemble comme par exemple sur la série de tableaux consacrés aux Alyscamps. Mais les deux hommes s'entendent mal et, à la suite d'une dispute plus violente que les autres, en décembre 1888, Van Gogh, en proie au délire se mutile l'oreille avant d'aller l'offrir à une prostituée.. Il est soigné par le docteur Rey dont il peint à cette époque le portrait. En mai 1889, il décide alors lui-même d'entrer dans un asile près de Saint-Rémy-de-Provence.

Un an plus tard, il s'installe à Auvers sur Oise, où le Docteur Gachet acceptera de le soigner. Deux mois plus tard pourtant, le 27 juillet 1890, victime d'hallucinations incessantes, Vincent Van Gogh se suicide d'un coup de revolver en plein coeur.

Il avait un jour écrit à son frère Théo : "... dans un tableau je voudrais dire quelque chose de consolant comme une musique. Je voudrais peindre des hommes ou des femmes avec ce je ne sais quoi d'éternel, dont autrefois le nimbe était le symbole, et que nous cherchons par le rayonnement même, par la vibration de nos colorations.".

Van Gogh, galerie de peinture

Van Gogh Van Gogh - Chambre de l'artiste à Arles Entrée du jardin public à Arles Van Gogh - Moulin près de Arles Pont de Trinquetaille Saintes Maries de la Mer

Autres artistes sur Net-Provence

Picasso - Matisse - Signac - Van Gogh - Giono - Mistral - Pagnol - Daudet - Renoir - Marceau Constantin

Autres pages en lien

Arles - Saintes Maries de la Mer - Saint Rémy de Provence - Artistes de Provence