Provence
Français / English

Mistral

Prix Nobel de littérature, fondateur du Félibrige

Frédéric Mistral

Frédéric Mistral est né le 8 septembre 1830 à Maillane en Provence. Après avoir passé son baccalauréat à Nîmes, il étudie le droit à Aix-en-Provence de 1848 à 1851, et se fait alors le chantre de l'indépendance de la Provence et surtout du provençal "première langue littéraire de l'Europe civilisée".

Il prend alors la résolution "de relever, de raviver en Provence le sentiment de race" et "d'émouvoir cette renaissance par la restauration de la langue naturelle et historique du pays". Pour Frédéric Mistral, le mot race désigne un « peuple lié par la langue, enraciné dans un pays et dans une histoire ».

Statue de Frédéric Mistral à ArlesDe retour à Maillane, il fonde avec six autres poètes provençaux le Félibrige, qui a permis de grandement promouvoir la langue d'oc. Les sept "primadié", fondateurs du Félibrige sont Jóusè Roumaniho, Frederi Mistral, Teoudor Aubanèl, Ansèume Matiéu, Jouan Brunet, Adòufe Tavan et Pau Giera. Le Felibrige est encore aujourd'hui une des principales organisations culturelles en Pays d'Oc. Elle est aussi l'une des seules présentes sur les 36 départements de langue d'oc. Placé sous le patronage de sainte Estelle, ce mouvement accueillera des poètes catalans chassés d'Espagne par Isabelle II.

Par son œuvre, Frédéric Mistral réhabilite la langue provençale en la portant aux plus hauts sommets de la poésie épique : la qualité de cette œuvre sera consacrée par les plus hauts prix. Il se lance dans un travail de moine pour faire un dictionnaire et, comme un troubadour, écrire des textes de chansons. Mistral écrira Lou Tresor dóu Felibrige, qui reste à ce jour le dictionnaire le plus riche de la langue occitane, et l'un des plus fiables pour la précision des sens.

Son œuvre capitale est Mirèio (Mireille), publié en 1859 après huit ans d'effort créateur. Mirèio raconte l'amour de Vincent et Mireille, une belle provençale. Charles Gounod en fait un opéra en 1863.

Frédéric Mistral recevra le Prix Nobel de littérature en 1904 conjointement avec José Echegaray. Il consacrera le montant de ce prix à la création du Museon Arlaten à Arles.

Autres artistes sur Net-Provence

Picasso - Matisse - Signac - Van Gogh - Giono - Mistral - Pagnol - Daudet - Renoir - Marceau Constantin

Autres pages en lien

Aix en Provence - Nîmes - La montagne Sainte Victoire - Baux de Provence - Artistes de Provence