Provence
Français / English

Aigues Mortes

La ville de Saint Louis

Blason Aigues MortesAigues-Mortes doit son nom à des marais qui environnaient la ville (Eaux Mortes - Aquae Mortae). Il reste de cette époque une partie de la plaine humide et des étangs de la Petite Camargue, et la tradition des salins. Aigues Mortes est par ailleurs reliée à la mer Méditerranée par le canal du Grau du Roi, mais contrairement à la légende, jamais la mer n'est venue baigner les remparts de la ville.

La renommée d'Aigues Mortes va naître en 1240, lorsque Saint Louis, désirant bénéficier d'un accès facile à la Méditerranée, racheta aux moines la ville et ses territoires.

La Tour CarbonièrePar la suite, il construisit une route entre les marais et y bâtit la Tour Carbonnière pour servir de tour de guet et protéger l'accès à la ville. La Tour Carbonière, un peu à l'écart de la ville, se visite gratuitement.

Il érigera ensuite la Tour de Constance pour abriter sa garnison. De cette place forte ainsi constituée, Saint Louis partit par deux fois pour les Croisades : la septième en 1248 et la huitième en 1270 pour Tunis, où il mourut de la peste.

En 1272, le fils et successeur de Saint Louis, Philippe le Hardi, ordonna la création d'une enceinte de remparts autour de la ville. Les travaux ne s'achèveront que 30 ans plus tard.

La visite de la ville et de ses remparts offre des monuments remarquables, comme la Tour de Constance, construite entre 1242 et 1254. Son diamètre est de 22m, sa hauteur au sommet de la lanterne est de 33m. L’épaisseur des murs à la base est de 6m. Au premier étage, on accède à la salle des chevaliers. Elle ressemble de par sa structure à la salle des gardes. C’est dans cette salle que furent emprisonnées au XVIIIe siècle des protestantes dont la plus connue fut Marie Durand qui grava sur la margelle du puits le mot "résister". Ce mot est toujours visible de nos jours.

Statue de Saint LouisNotons également à Aigues Mortes l'église Notre Dame des Sablons, vraisemblablement construite avant les remparts, vers le milieu du XIII siècle. Collégiale en 1537, elle fut saccagée par les protestants en 1575.

Après la reconstruction du clocher en 1634 elle devint successivement sous la Révolution, temple de la Raison, caserne, magasin à grains et entrepôt de sel. Elle fut rendue au culte en 1804 et restaurée de 1964 à 1967.

Enfin, promenez vous sur la place Saint-Louis, cœur touristique d'Aigues Mortes. En son centre est érigée la statue de Saint Louis, œuvre de Pradier en 1849.

Par la route, Aigues-Mortes est distante d'environ 35 km de Nîmes (préfecture du Gard) et 30 km de Montpellier (préfecture de l'Hérault).

Photographies de Aigues Mortes

Aigues-Mortes, l'entrée de la ville Une porte monumentale Aigues Mortes, vue depuis le chemin de ronde Les salins, la couleur rose indique la présence des crustacés qui teintent les flamants Une des portes de la ville Les remparts vus de l'intérieur de la ville Une place animée, vue depuis les remparts Aigues Mortes est aussi un petit port fluvial La Tour de Constance, vue depuis les remparts Les remparts vus de l'extérieur d'Aigues Mortes Une rue d'Aigues Mortes Les remparts d'Aigues Mortes et la tour de Constance se visitent

Autour de Aigues Mortes

Nîmes - Saintes Maries de la Mer - Camargue - Tarascon - Salon de Provence - Saint Rémy de Provence - Arles - Beaucaire - Fontvieille - Maussane les Alpilles - Baux de Provence - Alpilles

Autres villes de Provence